Credit Immobilier

Crédit Immobilier: La vie, l'hypothèque inversée, une bonne solution pour vous? – Simulation


La rente est connue à la maison, mais avez-vous déjà entendu parler de l’alternative, le prêt hypothécaire inversé? La logique de ce type de produit est la même que pour la vie: liquider la richesse. Mais lequel choisir? Explication avec Marc Van Beneden, notaire émérite et Pascal Lasserre, expert en prêts immobiliers.

L'hypothèque inversée est une alternative à la vie qui vient des États-Unis. La critique que vous pouvez faire dans la vie est que lorsqu'il y a des enfants, l'objet ou le bâtiment disparaît de l'héritage à long terme. C'est donc très intéressant pour les personnes qui ne suivent pas.

Avec l'hypothèque inversée, au contraire, elle a été préservée. Les héritiers reçoivent des biens grevés d'un certain montant de crédit. Ils vont payer pour pouvoir récupérer la maison, ils doivent continuer avec un crédit lié à l'hypothèque, à la conversion ou à la vente de la propriété. Mais le bien reste dans la famille.

Cette formule est destinée aux personnes ayant un patrimoine relativement important, qui possèdent de nombreux biens qu’elles ne veulent pas perdre et qui peuvent récupérer leurs enfants. D'un point de vue fiscal, il est également toujours intéressant d'avoir un crédit qui peut être déduit du revenu cadastral.

Continuer à vivre dans sa maison

À l'origine, le but de prêt hypothécaire inversé était de permettre aux personnes dont les biens sont principalement leur maison et dont les pensions ne suffisent pas à vivre, de gagner un revenu supplémentaire et de continuer à vivre dans la maison qu’elles ont payée pendant des années.

Accepter financièrement votre vie quotidienne est souvent un problème réel. Certains ne peuvent pas payer leurs frais et doivent donc prendre une décision. Et la vente est parfois si mauvaise. L'hypothèque inversée peut améliorer sa vie quotidienne, lorsque les pensions ne suffisent pas. C'est une formule qui va se répandre.

Le capital à mobiliser ne peut excéder 30 à 40% de la valeur totale du bien. Les propriétaires ne sont pas obligés de rembourser l'hypothèque, ce sont les héritiers qui rembourseront, convertiront ou vendront la propriété, mais ils auront au moins l'avantage de pouvoir hériter de quelque chose.

Ce type de contrat nécessite une grande prudence: vous devez vous adapter à la personne qui vous fait face et élaborer un plan d’espérance de vie afin que ce capital soit rentable le plus longtemps possible. S'ils doivent quitter leur propriété pour se rendre dans une maison de soins, celle-ci est vendue, grevée de son hypothèque, le solde revient et est converti en une rente pour payer la maison de soins.

Un choix de famille

le prêt hypothécaire inversé C'est aussi une opportunité pour les enfants de créer de l'argent pour que leur parent âgé puisse vivre aussi longtemps qu'il le souhaite dans son foyer déjà payé. Un calcul est fait en fonction de l'âge, de l'espérance de vie … Ils décident ensemble, en famille, et choisissent cette formule car ils savent très bien qu'ils doivent laisser l'argent pour l'aider si le parent n'en a plus les moyens. a.

Comme les enfants choisissent souvent de vendre une maison héritée, parce qu'ils ne veulent pas la reprendre ou parce qu'ils ne peuvent pas se permettre d'acheter leur part à d'autres enfants, il est possible – soyez une bonne solution: depuis cette maison Je n'habiterai pas là-bas, car je le vendrai quand même, tout comme le membre de ma famille qui bénéficie de l'argent.

"Il n'est pas normal que la personne qui a travaillé toute sa vie pour payer son immeuble ne puisse bénéficier de ce capital à la retraite. Et pour beaucoup de gens, c'est le seul capital dont ils disposent"observer Pascal Lasserre.

Après la mort

Contrairement à la rente, le propriétaire reste le propriétaire et les enfants restent le propriétaire à sa mort. Ils reçoivent la différence entre la valeur de la propriété et le montant du crédit, limitée à 30 ou 40%, afin de ne pas compromettre le solde d'une famille. Ils choisissent ensuite de le conserver ou de le vendre eux-mêmes.

Au moment de la déclaration de succession, les enfants paient des droits de succession sur la différence et non sur la valeur de la propriété.

Si l'un des enfants souhaite récupérer cette propriété, nous convertirons ce crédit en crédit traditionnel sur la durée déterminée d'origine, c'est-à-dire que nous ne payons que des intérêts, et il indemnisera ses frères et sœurs.

La vie, un pari sur l'avenir

Auparavant, le durée de vie était souvent la volonté d'infliger des dommages à des êtres chers qu'ils voulaient détruire. Cela se reproduit maintenant. Certaines personnes choisissent cette formule car elles ne veulent pas perdre la face en vendant leur immeuble.

Avec la vie, il y a des gens qui gagnent et il y a des gens qui perdent. Certains achètent 2, 3 ou 4 vies, le risque est amorti, est réciproque, mais vous devez avoir les moyens de le faire.

Le propriétaire qui vend conserve l’usufruit, il reste bon. Il est très légalement protégé, il a vendu, il n’est plus le propriétaire et il n’a pas touché l’argent. Ainsi, dès que l'acheteur de la rente 2 ou 3 rente mensuelle est en souffrance, le bien est rétabli. Si des personnes sont placées dans des maisons de retraite, le notaire peut proposer à l’acheteur de s’approprier pleinement la propriété et de remettre au vendeur un montant de 20 000 ou 30 000 euros.