Loi Pinel

Loi Pinel: la défiscalisation dans le vieil immeuble augmente


Très attendu, le nouvel appareil d’exonération fiscale sur les biens immobiliers anciens a été définitivement confirmé par l’Assemblée nationale le 21 décembre, dans le cadre du compte 2019. Les conditions d’éligibilité sont clairement similaires à celles de l’ancien précédent. mesures devraient entrer en vigueur pour les maisons acquises à partir du 1er janvier.

Denormandy doit être stimulant et facile à appliquer

Depuis un certain temps déjà, particuliers et professionnels attendent le coup de pouce qui peut aider à rénover les bâtiments existants. Ceci est fait, l’investissement locatif dans le premier a maintenant un système fiscal qui tient compte de ses caractéristiques spécifiques. L'Assemblée nationale a finalement adopté la loi Denormandie dans le cadre de la dernière lecture du projet de loi 2019.

Il était déjà possible de taxer en effectuant des travaux en créant une pénurie de terres, en achetant une propriété éligible à la loi Malraux ou à un monument historique (bien que les produits soient rares). Les lois de Scellier, Pinel et Cosse comportaient également un élément immobilier ancien et permettaient une réduction d'impôt en cas de réhabilitation. Mais avec des limitations de renouvellement énergétique trop lourdes pour le bâtiment, elles n’ont jamais abouti.

Cependant, les lois fiscales favorables aux neuf propriétés bien proportionnées ont réussi à stimuler la construction de logements par le biais d’investissements locatifs. La loi Scellier et par la suite la loi Pinel ont été bien comprises par les particuliers en raison de leur relative simplicité d'application.

La loi de Denormandie, du nom de l'actuel ministre chargé du Logement, fait une synthèse en appliquant le vieil immeuble qui a fait le succès de l'appareil fiscal dans le nouveau, tout en laissant de côté l'histoire aurait pu arrêter Scellier, Duflot et Pinel vieux.

Une loi de financement pour 2019 adoptée dans un mouvement pour le climat
Mercredi 19 décembre, après plusieurs voyages entre les deux chambres du Parlement, le Snat a choisi de rejeter l'intégralité du texte de la loi de finances pour 2019 en raison d'accords clairs avec l'Assemblée nationale sur divers points, notamment l'augmentation du déficit supérieur à 3% du PIB sans confirmation () d’une mesure concrète des recettes ou des dépenses supplémentaires.
Ce rejet n'a eu aucune conséquence, car en cas de désaccord entre les deux chambres, le dernier mot revient à l'Assemblée nationale.
À lire également: Comment les lois sont-elles élaborées et votées? Instructions d'utilisation

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr:
Inscrivez-vous ici!

Jusqu'à 21% de réduction de l'impôt sur le revenu

Applicable aux biens immobiliers acquis entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2021, la loi de Denormandie permettra de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu à 21% du budget d'acquisition (prise en compte de la limite de 300 000 euros). En contrepartie, le propriétaire doit s’engager à louer son bien moyennant un plafond de loyer de 12 à 12 ans. La réduction va jusqu'au plafond des échappatoires fiscales de 10 000 euros par an.

L’objectif est d’encourager les particuliers et les opérateurs immobiliers professionnels à rénover des logements, en particulier dans le centre-ville. Ils peuvent être pris en charge directement par une personne physique qui effectuera le travail d’une entreprise, ou dans le cadre d’un programme de rénovation ou de rénovation d’un immeuble par un promoteur.

De Snat a accepté, contre l'avis du ministre, de modifier le montant de 21% à 30% du montant total de l'acquisition à une limite de 400 000 euros. Il a été annulé par l'Assemblée nationale en deuxième lecture.

Une obligation de faire un travail important, mais sans critère de performance énergétique

Mais le grand progrès de cette loi est l’absence de critère explicite de performance énergétique. Pour que le logement soit éligible, les travaux seront limités à des rénovations légères dans la mesure où ils représentent au moins 25% du coût total de l'opération (terrain + travaux). Il s'agit d'un pas en avant important, car les critères d'éligibilité précédents pour les réductions Pinel ou Cosse exigeaient que la propriété soit transformée en presque nouvelle maison, ce qui était très complexe d'un point de vue technique et budgétaire.

D'une part, aucune rénovation de maison à maison en copropriété n'est exclue, la plupart des pertes d'énergie étant liées à l'ensemble du bâtiment (façades, chauffage, isolation). En revanche, les performances en termes d’isolation et de chauffage étaient telles qu’un travail lourd, nécessitant souvent une perte de surface, était nécessaire.

La liste des municipalités admissibles est déterminée par le ministre du Logement.

Plus de zones A, B et C, qui déterminent si un appareil fiscal est éligible et pour quel montant les loyers sont couverts. La loi de Denormandie précise que la liste des villes éligibles est établie par décision du ministre compétent en matière de logement. Cela concernera les municipalités dont le besoin de réhabilitation d'habitations dans le centre-ville est particulièrement clair (…) et les municipalités qui ont signé une convention pour procéder à la revitalisation du territoire .

Nous n’avons pas associé ce dispositif aux plans de zonage, mais à un projet territorial, à commencer par le programme Action cur de ville: toutes les villes sélectionnées pour le programme, toutes les villes qui mettront fin à une OR La revitalisation des territoires, etc. sont éligibles. Cela montre à quel point j'ajoute une sortie progressive de ces zones dit Julien Denormandie pour les baskets.

À lire également: Loi Denormandie: la liste des 222 premières municipalités éligibles a été publiée

C'est l'article 74a du compte 2019 introduit par Snat qui crée ce nouvel incitatif fiscal. L’article 199 de la loi générale sur l’impôt, qui concerne les investissements locatifs intermédiaires, sera donc mis à jour avec les nouvelles dispositions.

💬3 réponse (s)