Loi Pinel

Loi Pinel: les avantages d'investir dans de nouveaux biens immobiliers


Réaliser un investissement dans l'immobilier avec le dispositif Pinel présente de nombreux avantages pour vous permettre de bâtir un patrimoine.

La loi Pinel autorise une réduction de l’impôt sur le revenu, un avantage fiscal après l’achat d’une nouvelle maison. Illustration ici d'un investissement locatif avec le dispositif Pinel sous forme d'exemples.

Le taux de Pinel est de 12% sur 6 ans, 18% sur 9 ans et 21% sur 12 ans, jusqu’à 63 000 réductions d’impôts possibles.

Dispositif Pinel: ses avantages

Comparée à la loi Duflot, qui existait jusqu'au 31 août 2014, la loi Pinel est plus attrayante que le précédent régime de soutien aux investissements locatifs.
La loi Pinel permet d’obtenir une réduction d’impôt flexible, variant en fonction de la durée du bail, variant entre 12% et 21% du prix d’achat d’un logement neuf pendant 6, 9 ou 12 ans. L'avantage fiscal est calculé sur la base d'un investissement maximal de 300 000 avec un plafonnement des prix de 5 500 / m.

Selon ces taux, les économies peuvent atteindre 63

000, distribuez annuellement sur une certaine période, jusqu’à 5 250 euros pour l’obligation de location.

La possibilité de louer sa propriété à ses descendants ou descendants fonctionne également

Exemple d'avantages fiscaux avec la loi Pinel en fonction des difficultés:
– pour l'achat d'une maison neuve de 250 000 habitants, avec une obligation de location de plus de 6 ans, un investisseur bénéficie d'une commission réduite de 12% et peut déduire un total de 30 000 trempettes ou de 5 000 par an pendant 6 ans.
– le même bien, avec une obligation de location de 9 ans, permettra un avantage fiscal de 18% de la valeur du bien, soit 45 000 ou 5 000 par an.

– Enfin, un investissement avec une nouvelle propriété de 450 000, par exemple une obligation de bail de 12 ans, bénéficiera d’un niveau de réduction de 21%, d’un plafond de 300 000 ou 63 000 d’économies d’impôts ou de 5 250 euros par an.

La loi Pinel est un excellent outil de perception d’impôts, en contrepartie des obligations sociales de l’investisseur.

De Cline Coletto