Loi Pinel

Loi Pinel: notez le réglage du plafond


Surveillez vos taxes foncières Scellier, Duflot et Pinel. Selon le cabinet d'avocats Avocats Rivire et Associs, la doctrine de l'administration fiscale a changé à la suite d'une décision du Conseil d'État: vos réductions d'impôt ont été réduites.

Le problème de goulot d'étranglement de la date de réduction d'impôt choisie

Le problème tient à la détermination du nombre de transactions éligibles en vertu des lois de Scellier, Duflot et Pinel par an et par contribuable. Si le coût d'une maison est limité à 300 000 euros afin de bénéficier de la réduction, il est possible de ne réaliser qu'une seule opération par an à Scellier et 2 à la loi Duflot et Pinel.

La question est de savoir quelle est la date choisie par les autorités fiscales pour considérer différentes transactions comme relevant du même exercice.

Auparavant, la situation était assez claire. Pour les acquisitions en VEFAla date de signature de l'acte d'achat final était authentique (ou la date d'achèvement des travaux si l'achat a eu lieu par la suite). Pour les maisons construites par le contribuable, la date du permis de construire a été conservée. Mais une décision du Conseil d'Etat a amené ce principe à la discussion.

Le cas qui a conduit à cette décision est celui des contribuables qui avaient 2 permis de construire la même année. Les travaux des maisons ont été achevés en 2010 pour l'un et en 2011 pour l'autre, les propriétaires devraient bénéficier d'une réduction d'impôt pour chaque propriété. Mais les autorités fiscales leur avaient refusé le bénéfice parce qu’elles n’avaient maintenu qu’une seule opération car l’année de délivrance des permis de construire était la même.

Cependant, le Conseil d'État a pris une décision favorable aux contribuables, ce qui a amené les autorités fiscales à se tromper. Il a dû ajuster son enseignement pour ajuster cette décision. Aujourd'hui, c'est donc la date d'achèvement du logement qui fait foi (ou la date d'achat, s'il est postérieur).

Le problème est qu'aujourd'hui les contribuables n'ont plus vraiment de vision sur l'accessibilité de leur investissement immobilier dans le cas d'achats multiples. Si plusieurs biens doivent être terminés la même année, il est possible que tous ne soient pas déductibles des impôts, même s'ils ont été acquis plusieurs années.

Plus précisément, les contribuables qui ont acquis des biens en dehors du régime au cours de deux années distinctes mais ayant achevé la même année sont désormais soumis à la restriction suivante: une seule maison sera retenue pour la réduction Scellier ou deux dans la limite de 300 000 pour Crédits d’impôt Duflot et Pinel. dit le cabinet d'avocats.

A lire aussi:

La retenue à la source pénalise-t-elle les investisseurs de Pinel / Scellier / Duflot?
Quel est le but du Conseil d'Etat?

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr:
Inscrivez-vous ici!

La possibilité de soumettre une revendication conflictuelle

Selon le cabinet rivièrecertains contribuables peuvent voir leurs plafonds de réduction d'impôt cette année. Mais il est possible de répondre. L'ancienne doctrine vous permettait de bénéficier du crédit d'impôt illimité sur votre propriété, acquis au cours de deux années différentes. Cette doctrine vous protège, elle peut être contestée par les autorités fiscales. Le défi consiste à conserver toute votre déduction d’impôt sur le revenu pour 2018 pour vos biens immobiliers acquis au cours de deux années distinctes, mais également pour les années suivantes, la réduction d’impôt Pinel applicable aux 6, 9 ou 12 ans et les réductions d’impôt Scellier et Duflot. dans 9 ans , dit la newsletter litiges fiscaux du cabinet du 12 novembre.

Il est donc conseillé aux personnes concernées de vérifier si les autorités fiscales ont appliqué un nouveau plafond cette année aux réductions de Scellier, Duflot ou Pinel. Pour ce faire, il suffit de regarder les montants entrés dans la déclaration de revenus de 2019 (revenus de 2018). Affichez la colonne de déduction fiscale de votre déclaration de revenus et comparez le montant affiché dans le montant de la colonne déclaré au montant de la colonne conservé. S'il y a une différence, vous pouvez faire une réclamation litigieuse! explique le cabinet d'avocats Rivire.