Rachat De Credit

rachat de crédits: Q2 Holdings (QTWO) Transcription de l'appel des résultats du T3 2019 -Simulation


Source de l'image: The Fool Motley.

Q2 Holdings (NYSE: QTWO)
Appel des résultats du troisième trimestre 2019
7 novembre 2019, 8h30 HE

Contenu:

  • Commentaires préparés
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

opérateur

Bonjour Je m'appelle Angel et je serai votre opérateur de conférence aujourd'hui. Pour le moment, je souhaite la bienvenue à tous les participants à la téléconférence sur les résultats financiers du deuxième trimestre de 2019 pour le troisième trimestre de Holdings 1999. (Instructions de l'opérateur) Je souhaite maintenant transférer l'appel à Steve Calk, directeur des relations avec les investisseurs.

Monsieur, continuez s'il vous plaît.

Steve CalkDirecteur des relations investisseurs

Merci, opérateur. Bonjour à tous et merci d'avoir participé à notre téléconférence du troisième trimestre de 2019. Matt Flake, notre PDG, a commencé avec moi aujourd'hui. Jennifer Harris, notre directrice financière; et Carl Ryden, vice-président directeur et directeur général de PrecisionLender. Cet appel contient des déclarations prospectives soumises à des risques et à des incertitudes importants, notamment les performances opérationnelles et financières futures de Q2 Holdings.

Les résultats réels peuvent différer considérablement des résultats envisagés dans ces déclarations prospectives, et nous ne pouvons garantir que ces attentes ou l'une de nos déclarations prospectives s'avéreront exactes. Des facteurs importants pouvant entraîner une différence significative entre les résultats réels et ceux indiqués dans les déclarations prospectives sont inclus dans nos rapports périodiques soumis à la SEC, y compris notre plus récent rapport annuel sur formulaire 10-K et les enregistrements ultérieurs, ainsi que dans le communiqué de presse. qui est réparti hier après-midi sur les résultats financiers, nous en discuterons aujourd'hui. Les déclarations prospectives que nous faisons dans cet appel ne sont basées que sur des hypothèses à partir du jour discuté, les investisseurs ne doivent pas présumer que ces déclarations resteront en vigueur à une date ultérieure et nous ne sommes pas obligés de mettre à jour ces déclarations prospectives. dans cet appel. Sauf indication contraire, toutes les mesures financières décrites dans le présent appel ne sont pas conformes aux PCGR.

10 actions que nous aimons mieux que Q2 Holdings
Lorsqu'ils investissent des génies, David et Tom Gardner ont un indice boursier, il peut être rentable d'écouter. La newsletter qu'ils ont depuis plus de dix ans maintenant, Conseiller en actions Motley Fool, le marché a quadruplé. *

David et Tom viennent de révéler ce qu'ils pensent être les dix meilleures actions que les investisseurs peuvent acheter maintenant … et Q2 Holdings n'en faisait pas partie! C'est vrai – ils pensent que ces 10 actions sont encore meilleures.

Voir les 10 partages

* Le conseiller en actions reviendra à partir du 1er juin 2019

Vous trouverez une discussion sur les raisons pour lesquelles nous utilisons des mesures non conformes aux PCGR et un alignement de ces mesures sur les mesures PCGR les plus comparables dans notre communiqué de presse, qui se trouve dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web et dans notre formulaire 8-K déposé auprès de la SEC hier après-midi. Maintenant, laissez-moi transférer l'appel à Matt.

Matt FlakeDirecteur

Merci Steve. Au cours de la téléconférence d'aujourd'hui, je partagerai nos résultats et les points saillants de l'activité du troisième trimestre de 2019 avant de céder l'appel à Jennifer pour qu'elle examine en détail nos données financières et nos directives mises à jour. Au troisième trimestre, nous avons généré des revenus de 79,7 millions de dollars, soit une augmentation de 32% sur un an et de 3% consécutivement. Nous avons également ajouté près de 500 000 utilisateurs enregistrés au cours du trimestre, ce qui nous amène à environ 14,1 millions d'utilisateurs enregistrés, ce qui représente une augmentation de 14% par an.

Je voudrais commencer par discuter des points forts de l’ensemble de la société, en commençant par notre performance commerciale au cours du trimestre, puis en partageant quelques mises à jour concernant notre acquisition de PrecisionLender. En termes de ventes, nous avions toujours un trimestre de performance équilibré dans l’ensemble de la société. Les équipes des services bancaires numériques ont ajouté un certain nombre de nouveaux clients issus à la fois de la caisse et du marché bancaire au cours du trimestre, soulignés par l’ajout d’une des cinq plus grandes coopératives de crédit. Nous avons beaucoup parlé de notre gamme de produits commerciaux en tant que moyen d'atterrir et d'étendre avec de nouveaux clients.

L’entreprise a été le principal moteur de cette transaction et a ouvert la voie avec un certain nombre de produits Q2 supplémentaires, notamment Q2 SMART, notre outil de marketing et d’analyse reposant sur des données. Bien que nous ayons toujours positionné SMART Q2 comme une solution axée sur le commerce de détail, nous commençons à l’inclure dans de nouveaux cas d’utilisation commerciale. Pour cette coopérative de crédit de niveau 1, ils peuvent fusionner leurs clients commerciaux en segments basés sur des caractéristiques communes. Par exemple, les clients qui utilisent des services marchands tiers, puis les ciblent avec des messages marketing spécialisés promouvant les services de l'association de crédit ou d'autres offres commerciales.

Et je dois noter que nous sommes satisfaits de l'acceptation continue de Q2 SMART en général. Au troisième trimestre, Q2 SMART faisait partie de chaque nouvelle transaction nette signée par notre équipe de plate-forme. Aider les institutions financières à exploiter les précieuses données de leurs actifs technologiques et prendre des mesures pour les exploiter reste un élément important de notre stratégie. Cela fait des années que nous rendons cette stratégie possible avec des produits tels que les analyses de risque et de fraude et Q2 SMART. Les capacités de PrecisionLender en matière de données vont encore améliorer notre offre dans cette catégorie.

En ce qui concerne les ventes croisées, nous avons enregistré un trimestre de réservation record, largement tiré par notre suite de services bancaires aux entreprises et nos produits Centrix. Bien que nous continuions à élargir notre portefeuille de produits avec des solutions telles que Cloud Lending, Grow et PrecisionLender, nous prévoyons que nos capacités de vente croisée se développeront également. Cependant, la performance de notre équipe de ventes croisées au cours du trimestre est remarquable, d’autant plus qu’elle a enregistré des réservations record, même si nous excluons l’avantage supplémentaire de la croissance et des prêts cloud. Passage au Cloud Lending.

C’est il ya environ un an que nous avons finalisé l’acquisition et, même s’il reste encore du travail à faire pour intégrer pleinement leurs produits, nous sommes jusqu’à présent satisfaits du rendement des ventes et des livraisons de l’équipe. Leur plus gros gain au cours du trimestre a été remporté par l'un des 20 plus importants fournisseurs de services financiers au monde, dont le siège se trouve aux États-Unis. C’est le plus gros contrat de l’histoire du Cloud Lending. Le client a indiqué qu'il avait choisi Cloud Lending pour remplacer une plateforme de prêt aux petites entreprises développée dans son propre pays.

Cette solution locale héritée était incapable d'intégrer la force de vente, la plate-forme de gestion de la relation client du client. Et il faut parfois jusqu'à 12 mois pour appliquer les modifications de produit, ce qui limite la capacité du client d'attirer de nouveaux clients. Avec l’infrastructure cloud native de Cloud Lending au-dessus de l’équipe commerciale, le client peut déployer une plateforme de prêt et d’emprunt moderne en quelques mois. Et même s’il s’agissait de leur plus important contrat de prêt cloud au cours du trimestre, l’équipe a également remporté un large éventail de contrats de crédit-bail et d’emprunts dans plusieurs régions.

La performance de Cloud Lending est particulièrement encourageante si vous la considérez dans le contexte de notre expansion continue vers la banque commerciale. Ces dernières années, nous avons développé une nouvelle génération de services bancaires aux entreprises qui est devenue une force importante de notre plateforme bancaire numérique. Si vous souhaitez profiter de l’opportunité de numériser le processus de prêt et d’emprunt dans le cloud avec les capacités de PrecisionLender en matière de prix et de coaching numérique, je pense que notre ensemble complet de solutions bancaires commerciales est vraiment unique sur le marché. Passez à Q2 Open.

Début octobre, Credit Karma, une plate-forme technologique grand public comptant plus de 100 millions de membres, a annoncé le lancement de Credit Karma Savings, un compte d'épargne gratuit à rendement élevé. Le compte d'épargne est rendu possible par notre technologie Q2 Open et collabore avec l'une de nos banques communautaires, qui fournit l'infrastructure d'assurance et de réglementation FDIC nécessaire. La flexibilité de la technologie Q2 Open par rapport aux processeurs centraux traditionnels conçus pour les banques traditionnelles est parfaitement adaptée à une première entreprise axée sur les technologies du numérique, telle que Credit Karma, d'autant plus que le marché financier continue d'évoluer. Lorsque vous combinez cela avec l'expertise réglementaire et l'agilité relative d'un partenaire bancaire de la communauté, nous pensons que notre système bancaire est différencié en tant que modèle de service sur ce marché émergent et nous considérons des relations telles que Credit Karma comme une confirmation de cette conviction.

Bien que le produit Credit Karma Savings en soit encore à ses débuts, vous pouvez comprendre pourquoi nous sommes enthousiasmés par le potentiel de croissance des contrats Q2 Open avec des sociétés de technologie financière de premier ordre. Ces sociétés ont démontré leur capacité à développer rapidement leur clientèle en fournissant des expériences numériques de qualité et en résolvant des problèmes uniques. Nous espérons que ces clients auront la même ingéniosité lors de la conception et de la mise en œuvre de leurs produits au fil du temps. Nous sommes ravis de nous associer à une marque grand public grand public d’une manière qui profite à eux, à une institution financière de la communauté et, en définitive, à leurs clients.

Parlons maintenant de notre acquisition de PrecisionLender, que nous avons annoncée et clôturée en octobre. PrecisionLender est l'un des principaux fournisseurs SaaS d'entreprise de solutions basées sur les données pour la promotion des ventes, la tarification et la gestion de portefeuille. Avec l’ajout de PrecisionLender, nous pensons que la position de Q2 en tant que chef de file de la transformation numérique des services financiers dans le monde s’est considérablement renforcée. J'aimerais partager rapidement la raison stratégique de cet investissement.

Premièrement, PrecisionLender est un fournisseur SaaS basé sur le cloud, déterminé à fournir ce dont les banques progressistes ont besoin pour l’avenir: une application SaaS basée sur le cloud moderne pour la création de prêts plus intelligents et plus rentables. Avec un délai de création de valeur impressionnant pour les clients, leurs systèmes peuvent être opérationnels dans les 90 jours suivant la signature. Ensuite, nous pensons que PrecisionLender améliore la position du deuxième trimestre de la chaîne de valeur des prêts commerciaux, l’un des secteurs de revenus les plus critiques pour nos clients. De plus, la combinaison des solutions innovantes de PrecisionLender avec Cloud Lending et de nos solutions de banque d'affaires organiques élargira et approfondira notre gamme et notre position au sein de la banque commerciale.

Nous pensons que cela offrira de nouvelles opportunités et soutiendra nos clients des services bancaires aux entreprises existants en leur offrant des opportunités cruciales de promotion des ventes, de tarification et de gestion de portefeuille. Je constate que le talent et l'innovation dans l'analyse des données sont essentiels pour tous les services financiers. Et avec l’ajout de PrecisionLender, nous ajoutons un grand nombre de données nouvelles et précieuses, ainsi que des compétences et des technologies importantes pour renforcer notre portefeuille de solutions existantes. D'un point de vue commercial, nous pensons que PrecisionLender dispose d'un grand marché adressable qui contribuera au T2 du T2, avec un budget estimé à 2 milliards de dollars.

Enfin, le délai de mise en valeur relativement court de l'infrastructure SaaS de PrecisionLender Solutions crée un profil de croissance attrayant qui, selon nous, peut contribuer à nos données financières. Je suis enthousiasmé par l’équipe PrecisionLender et par la manière dont elle complète le deuxième trimestre. Notre entreprise combinée comptera près de 1 500 employés incroyablement talentueux et passionnés, PrecisionLender ajoutant environ 150 membres. L'équipe opère principalement à partir de Cary et Charlotte, en Caroline du Nord.

Ces marchés attrayants sont la clé des futurs efforts d’expansion pour le deuxième trimestre et continueront de diversifier notre bassin de talents. En plus de ces bureaux nationaux, PrecisionLender compte des talents et des bureaux dans le monde entier. Aujourd'hui, les solutions PrecisionLender aident environ 150 banques, ce qui représente un coût de prêts de plus de 1,7 billion de dollars par an. Et ce nombre a augmenté.

Parce que leurs solutions peuvent aider les banquiers commerciaux à établir des relations plus étroites avec leurs principaux clients commerciaux, les banques utilisant PrecisionLender enregistrent une croissance moyenne d'environ 8% des dépôts en plus et d'environ 9% des prêts commerciaux, selon la FDIC Décembre 2017 à décembre 2018. Ce sont des mesures de croissance importantes pour chaque banque commerciale. En outre, à partir du deuxième trimestre de 2019, environ 13 000 banquiers et opérateurs commerciaux utilisaient les solutions PrecisionLender. Nous pensons que cette combinaison de personnes incroyablement talentueuses, de solutions supplémentaires et de données complètes nous permettra de proposer et de concevoir des solutions toujours plus innovantes et utiles.

Je voudrais passer un moment à expliquer en quoi l’acquisition augmente les opportunités de marché, nous nous sommes délibérément concentrés sur un pays et élargissons notre stratégie de commercialisation. Nous entretenons des relations étroites avec nos clients et ils nous font confiance pour de nouvelles solutions innovantes, en particulier de nouvelles solutions qui stimulent la croissance de leurs revenus. Aujourd'hui, PrecisionLender et Q2 sont tous deux présents dans les banques et les coopératives de crédit régionales et régionales. Et nous pensons que les espaces de niveau 1 et 2 sont un lieu naturel pour le deuxième trimestre afin de stimuler l'acceptation des solutions PrecisionLender par notre clientèle actuelle, et inversement.

PrecisionLender et Q2 sont également représentés dans le secteur bancaire régional. Nous pensons que, en combinaison avec notre solution de banque commerciale, les solutions Cloud Lending et PrecisionLender sont bien placées pour créer des progrès incrémentaux substantiels. Enfin, lorsque nous pensons aux banques commerciales mondiales, un marché important que nous n’avons pas abordé avec la plateforme Q2, nous sommes convaincus que Cloud Lending et PrecisionLender sont bien positionnés pour réussir. En ce qui concerne les opportunités de marché de PrecisionLender, nous avons eu l’occasion d’explorer plus avant leur pipeline et de voir comment elles ferment certaines de leurs opportunités existantes depuis l’annonce de l’accord.

Nous sommes enthousiastes à propos de leurs opportunités de vente, en particulier dans le domaine des banques d’entreprise. Cela peut prendre des années pour construire des domaines avec ces institutions financières mondiales pour les entreprises, et nous pensons qu'elles ont jeté les bases importantes du succès sur ce marché. Par exemple, au troisième trimestre, ils ont signé deux contrats d’entreprise avec de grands clients du groupe 1: l’une, une banque de la côte ouest avec un actif d’un peu moins de 100 milliards de dollars, l’autre, une banque d’environ 20 milliards de dollars dans le Midwest. Bien que nous soyons satisfaits de l’opportunité offerte par PrecisionLender, je voudrais également souligner qu’il est important de continuer à investir dans cette activité pour en tirer parti.

Avant de passer le coup de fil à Jennifer, je voudrais répéter à quel point nous sommes heureux de nous associer à PrecisionLender. Au cours des dernières semaines, j'ai parlé à plusieurs de leurs employés et clients et j'ai été inspiré par leur talent, leur technologie et leur passion. Lorsque nous avons créé cette société il y a 15 ans, nous voulions être le leader de la transformation numérique des services financiers. En combinant nos équipes et nos technologies avec celles de PrecisionLender, nous sommes convaincus que nous sommes bien placés pour poursuivre cette mission.

Merci. Et avec cela, je passe l'appel à Jennifer.

Jennifer HarrisDirecteur financier

Merci Matt. Je commencerai par examiner nos résultats pour le troisième trimestre avant de conclure par des lignes directrices actualisées pour le quatrième trimestre et pour l’année 2019. Les revenus totaux pour le troisième trimestre se sont élevés à 79,7 millions de dollars, soit une augmentation de 32% par rapport à année et 3% successivement. L'augmentation successive du chiffre d'affaires est principalement due à l'augmentation des revenus provenant des abonnements et des services liés aux activités de la plateforme Q2, en raison de la croissance organique du nombre d'utilisateurs de notre plateforme bancaire numérique et de la nouvelle vie des clients au cours du trimestre.

De plus, les revenus des sociétés que nous avons acquises à la fin de 2018 ont contribué à la fois à la croissance successive et à la croissance annuelle. Les revenus de transaction ont représenté 15% des revenus totaux pour le trimestre, soit une baisse par rapport à 16% au trimestre précédent et à 17% au trimestre correspondant de l’exercice précédent, en raison du ralentissement persistant des transactions de paiement. Lorsque nous parlons de marge brute et de coûts d’exploitation, je tiens à vous rappeler que, sauf indication contraire, toutes les références à nos coûts et à nos résultats d’exploitation ne sont pas conformes aux PCGR. La marge brute s'est établie à 53,6%, en hausse par rapport à 52,8% au trimestre précédent et en baisse par rapport à 53,8% l'année précédente.

L'amélioration successive est due à la croissance des revenus d'abonnement et à la contribution croissante des sociétés acquises en 2018. La légère diminution sur une base annuelle est principalement due au fait que les marges acquises sur les sociétés acquises sont inférieures à la normale du fait de l’impact des ajustements comptables apportés à l’achat. . Les charges d'exploitation totales se sont chiffrées à 40,1 millions de dollars, soit une baisse de 2% par rapport au trimestre précédent et une augmentation de 37% par rapport à l'année précédente. L'augmentation des coûts d'exploitation totaux sur une base annuelle peut en grande partie être attribuée aux extensions de personnel pour soutenir la croissance continue des activités principales, aux activités commerciales acquises fin 2018 et aux investissements que nous avons réalisés pour intégrer nos systèmes de back office et nos services partagés. de ces entreprises mondiales.

La baisse successive a été concentrée dans les ventes et le marketing, en raison du calendrier de notre conférence annuelle des clients, qui s'est tenue en mai 2019. Le BAIIA ajusté s'est établi à 5,6 millions de dollars, comparativement à 3,2 millions de dollars au trimestre précédent et à 5 millions de dollars. , 7 millions l’année précédente. L’augmentation successive est due à l’augmentation des ventes et à l’augmentation de la marge brute qui en résulte, combinées à la diminution des dépenses d’exploitation évoquée précédemment. La baisse sur une base annuelle est due en grande partie aux acquisitions réalisées au quatrième trimestre de l’année dernière et aux investissements que nous avons réalisés pour tirer parti des opportunités de croissance offertes par ces sociétés.

Nous avons terminé le trimestre avec des liquidités et des investissements de 636,9 M $, soit une augmentation de 617,7 M $ à la fin du deuxième trimestre. Notez que c'était avant la libération d'environ 510 millions de dollars en espèces pour clore la transaction PrecisionLender le 31 octobre. Les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation pour le troisième trimestre se sont établis à 17,4 millions de dollars, comparativement à un montant négatif de 7,8 millions de dollars au deuxième trimestre, ce qui a généré un flux de trésorerie disponible de 15,7 millions de dollars pour le trimestre. L’amélioration successive est due au calendrier des paiements et des dépôts reçus de clients sur la période, à l’augmentation des produits reportés et à la diminution des débiteurs qui en résulte, combinée à une augmentation de la rémunération courue, compte tenu du calendrier de nos la paie bihebdomadaire et nos paiements de bonus annuels.

Parallèlement à l’augmentation des produits reportés, nous avons également enregistré une augmentation des arriérés, clôturant le trimestre avec des arriérés promis de 954 millions de dollars. Cela représente une augmentation consécutive d'environ 37 millions USD en raison de la performance continue des réservations dans l'ensemble de la société, combinée à une forte performance en matière de renouvellement au cours du trimestre. Avant de me concentrer sur nos conseils mis à jour, je souhaite partager brièvement certaines informations financières historiques de PrecisionLender. Nous venons tout juste de commencer à préparer des données financières intermédiaires indépendantes et non vérifiées pour PrecisionLender, que nous prévoyons terminer début janvier.

Nous estimons actuellement que pour les 9 mois clos le 30 septembre 2019, PrecisionLender a généré des revenus d'environ 16,5 millions de dollars et généré des marges brutes de plus de 70%. Nous estimons que le BAIIA ajusté pour la même période était négatif d’environ 11,5 millions de dollars et que nous avons estimé qu’ils avaient terminé le trimestre avec un revenu reporté d’environ 21 millions de dollars, et que nous nous attendons à recevoir une partie importante de notre comptabilité d’achat. Compte tenu de l'importance de cet ajustement à l'achat, nous avons l'intention de fournir des informations sur les produits non conformes aux PCGR afin de refléter plus précisément l'impact financier réel des acquisitions. Nous prévoyons que l'examen à mi-parcours sera terminé et que notre formulaire 8-K modifié, y compris les données financières autonomes de PrecisionLender, ainsi que nos données financières pro forma combinées pour l'exercice clos le 31 décembre 2018 et les 9 mois clos le 30 septembre déposé en 2019, début janvier.

À l’avenir, nous pensons que PrecisionLender générera des revenus bruts en 2020, avant les ajustements comptables nécessaires pour acquérir, pour un montant de 30 millions de dollars, une augmentation de plus de 50% par rapport à PrecisionLender. Et nous estimons que PrecisionLender pour 2020 générera un EBITDA ajusté dans la fourchette des taux moyens et élevés d’adolescents. Ce sont des estimations préliminaires que nous mettrons à jour, ainsi que les lignes directrices 2020 formelles pour notre appel au quatrième trimestre de février. Mais compte tenu de la taille et du calendrier de la transaction, nous avons voulu donner à nos actionnaires une image globale de nos attentes actuelles.

Laissez-moi maintenant regarder nos directives mises à jour pour le quatrième trimestre et l’année 2019. Nous prévoyons que le chiffre d’affaires du quatrième trimestre des activités principales, hors impact de l’acquisition de PrecisionLender, passera de 84,4 millions de dollars à 86,4 millions de dollars. millions, ce qui signifie une croissance annuelle de 26% à 29%. Nous prévoyons que PrecisionLender ajoutera environ 3,5 millions de dollars à 4 millions de dollars de chiffre d’affaires au quatrième trimestre, avant tout ajustement comptable, conduisant au guide des revenus bruts ou non-GAAP pour le trimestre à 87,9 millions de dollars, 4 millions d’exemplaires sont combinés. Cela représenterait une croissance annuelle de 31% à 35% avant tout ajustement comptable lié.

Soyons clairs: nos prévisions de revenus pour l’année entière, à l’exclusion de PrecisionLender, restent inchangées, se situant entre 313 millions et 315 millions de dollars, soit une croissance annuelle de 30% à 31%. Nous élevons nos prévisions de revenus non-GAAP pour l’année entière à une fourchette allant de 316,5 millions USD à 319 millions USD, soit une croissance annualisée de 31% à 32%, incluant PrecisionLender et avant tout ajustement comptable lié à l’achat. Je tiens à souligner qu’il y avait deux considérations à prendre en compte lorsque nous avons donné des prévisions de revenu pour toute l’année lors de notre dernier appel de revenus. Premièrement, nous avions estimé le nombre de rachats à faire au deuxième semestre, en particulier au quatrième trimestre.

Depuis lors, nous avons vu beaucoup moins de rachats que nous avons vu historiquement. Bien que cela ait un impact négatif sur nos ventes publiées pour le deuxième semestre de 2019, nous pensons que la réduction du taux de désabonnement peut être bénéfique pour la société au fil du temps. La deuxième considération a été l’impact des vacances et la disponibilité des ressources du client au cours de cette période sur la mise en production prévue du quatrième trimestre. Comme nous vous l’avons dit dans le passé, il n’est pas rare que les clients qui ne viennent pas en direct avant Thanksgiving entrent dans la période des fêtes et du Nouvel An.

Bien que nous visions à pousser ces projets jusqu’à la ligne d’arrivée, il est possible qu’ils se faufilent au début de 2020. C'est pourquoi nous pensons qu'il est plus sage d'être conservateur et de laisser nos attentes annuelles en matière de revenus inchangées avant l'impact de PrecisionLender. Nous prévoyons un BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre de 11 millions USD à 13 millions USD, hors PrecisionLender, et de 7,7 millions USD à 10,5 millions USD, incluant PrecisionLender. Par souci de clarté, les prévisions ajustées pour l’exercice, à l’exclusion de PrecisionLender, restent inchangées, se situant entre 20 et 22 millions de dollars.

Et notre objectif de BAIIA ajusté tout au long de l’année chute de 16,7 millions de dollars à 16,7 millions de dollars avec l’ajout de PrecisionLender. Comme mentionné précédemment, nous continuons d’investir délibérément dans l’activité afin de contrôler l’arriéré de mise en œuvre et de tirer parti du succès continu de la comptabilisation des activités principales et des sociétés acquises. Tout en voulant intégrer PrecisionLender, nous serons conscients de l’élan déjà acquis par PrecisionLender et nous essaierons d’investir dans leur succès futur, comme nous l’avions fait pour les acquisitions précédentes. Enfin, nous avons enregistré un solide trimestre, avec une amélioration séquentielle des marges brutes et du BAIIA ajusté, et nous avons généré un flux de trésorerie disponible positif pour le trimestre.

Nous continuons de constater une forte dynamique en matière de réservations et d’exécution continue de nos activités, alors que nous intégrons et innovons nos activités existantes. Permettez-moi maintenant de rappeler Matt à ses remarques finales.

Matt FlakeDirecteur

Merci Jennifer. Enfin, nous sommes très satisfaits du trimestre et nous pensons qu’il reflète les avantages des investissements importants réalisés dans la société. Nous avons continué d'afficher une solide performance des ventes, notamment la signature de diverses organisations de niveau 1 dans notre ensemble de services bancaires numériques et nos plateformes de prêt en nuage. Credit Karma a récemment annoncé l'annonce de son produit de compte d'épargne, qui est lancé en collaboration avec notre groupe Q2 Open Banking en tant que groupe de services. Enfin, avec l’acquisition de PrecisionLender, nous sommes enthousiastes quant à l’impact que nous pensons avoir sur notre société.

Même une semaine après la conclusion officielle de l’accord, nous les avons déjà vus performants par rapport à leur pipeline bien développé. Nous croyons que leurs produits et leurs talents renforceront les nôtres pour les années à venir. Et peut-être plus important encore, doter nos clients de technologies modernes qui peuvent les aider à octroyer des prêts plus intelligents et à renforcer les relations avec leurs clients. Nous continuerons certainement à vous informer de notre intégration de PrecisionLender au cours du prochain trimestre.

Mais pour l'instant, je souhaite de nouveau accueillir leurs employés passionnés et leurs clients dévoués au sein de l'équipe Q2. Merci encore pour votre participation aujourd'hui. Et avec cela, je le laisse à l'opérateur pour des questions.

Demander:

opérateur

(Instructions de l'opérateur) Et votre première question provient de la ligne Sterling Auty. S'il vous plaît continuer.

Sterling AutyAnalyste

Merci. Bonjour les gars. Donc, du côté de PrecisionLending, je pense qu’il ya deux points que je voudrais mieux comprendre. Premièrement, quel est le type de personne-ressource dans l'organisation qui prend réellement la décision et quel est le lien avec le client? Et deuxièmement, si vous examinez l'investissement, Jennifer, merci pour le commentaire relatif à 2020, il est juste de prendre le taux de croissance du BAIIA dont vous avez parlé en termes de réponses négatives historiques par rapport aux réponses moyennes à élevées pour 2020. Et voyez-vous cela comme votre domaine d'investissement dans l'entreprise? Et quels sont ces investissements? Est-ce que c'est de la RD supplémentaire? Est-ce que ce sont toutes les ventes et le marketing, où vont ces investissements?

Matt FlakeDirecteur

Merci Sterling. Je vais laisser Jennifer répondre à cette question un instant, mais comme nous sommes affiliés à Carl, je vais le laisser passer en revue la personne-ressource, puis un peu plus sur le processus de vente de PrecisionLender. Alors Carl?

Carl RydenVice-président exécutif et directeur général de PrecisionLender

Oui La personne désignée varie donc d'une banque à l'autre, généralement en fonction de la taille. La grande banque, généralement une petite banque mondiale, sera responsable. Le plus grand responsable de la croissance et de la rentabilité en tant que portefeuille professionnel dans le portefeuille commercial.

Il peut donc s'agir de quelqu'un qui dirige la transformation en gros, de la transformation commerciale du crédit ou de l'efficacité du crédit commercial, en général, de notre stratégie de vente. Dans la plus petite banque, il est généralement acheté par des personnes de niveau C, le responsable des prêts, des crédits, et des finances, et finalement, le directeur général de la banque prend la décision de le faire car cela affecte comment ils commercialisent et comment ils attirent leurs clients.

Jennifer HarrisDirecteur financier

Et donc à propos de l'investissement, Sterling, oui, si vous regardez les neuf mois historiques plus le guide des deux mois, puis que vous estimez que le mois d'octobre ne sera pas inclus dans ces chiffres, l'EBITDA ajusté de PrecisionLender pour 2019 est à peu près négatif. 15 millions de dollars, nous l’espérons tout au long de l’année. Et je m'attendrais à ce qu'il soit relativement plat en dollars absolus. Cependant, nous sommes toujours dans le processus de planification finale pour 2020. Ainsi, l'un des manuels que nous publions maintenant a pour objectif un peu plus de flexibilité, donc l'adolescent négatif moyen à élevé.

Et là où l'investissement va, PrecisionLender est encore une entreprise à un stade précoce et est fortement axée sur le développement de produits. La majorité des 150 employés que nous avons embauchés étaient vraiment plus concernés par le développement et ils étaient sur le point de commencer à construire leur infrastructure. Nous pensons donc que des investissements tant dans les ventes que dans le marketing seront réalisés pour tirer parti du pipeline qu’ils ont construit, ainsi que de l’infrastructure G & A.

opérateur

Notre prochaine question vient de la relation de Terry Tillman avec SunTrust Robinson. S'il vous plaît continuer.

Terry TillmanSunTrust Robinson Humphrey – analyste

Salut. Merci et bonjour. Pouvez-vous m'entendre bien?

Matt FlakeDirecteur

Oui, nous vous avons.

Jennifer HarrisDirecteur financier

Oui

Terry TillmanSunTrust Robinson Humphrey – analyste

OK Donc, je vais être averti ici. Nous ne pouvons poser qu'une seule question. J'ai une question en trois parties.

Donc et c'est sur PrecisionLender. We hebben veel werk verzet, we krijgen veel vragen en er is nieuwsgierigheid naar. Waar ik nieuwsgierig naar ben, is dat je in oktober een aantal Tier 1-overwinningen noemde, denk ik. Dus waar ben ik nieuwsgierig naar, en misschien kan Carl meedoen, in termen van waar PrecisionLender is in termen van verkoopactiviteit met Tier 1's, gewoon een soort van inning? En dan is het tweede deel, deze Tier 1-overwinningen, beginnen ze klein of kunnen ze zevencijferige ACV-transacties zijn? En dan is het derde deel, de groei van 50% volgend jaar, is daar iets overwogen, jouw hele omvang en het bereiken van synergie-inkomsten van het tweede kwartaal?

Matt FlakeDirecteur

Oui Bedankt, Terry. Carl, wil je de Tier 1-vraag doornemen, en ik denk dat Terry, ter verduidelijking, Q2 gebruikt, de platformbedrijven Tier 1 gebruiken als een soort van $ 50 miljard tussen $ 5 miljard. Ik denk dat wanneer u naar Tier 1 verwijst, u verwijst naar de bedrijfsaccounts, die tot de top 100 van de wereld behoren.

Carl RydenExecutive Vice President en General Manager van PrecisionLender

Ja, we moeten waarschijnlijk onze taal een beetje beter in de rij zetten. PrecisionLender, we spraken over community mid-tier regionaal, dat minder dan $ 50 miljard is. En dan hebben we het over Enterprise, dat meer dan $ 50 miljard aan activa heeft. En dus voor ons, in termen van waar we op de pijplijn zitten voor veel van de ondernemingen, hebben we een actieve pijplijn en veel activiteit.

Meestal gaan die voorbij – we winnen een enkele branche of een enkele geografie en breiden vervolgens door de hele bank uit, ofwel onderdeel van een grotere uitrol, of u verkoopt de ene soort en verkoopt de andere en gaat door naar daar. Maar we hebben – we waren vrij ver, zou ik zeggen, waar zijn we in termen van de innings met die? Ik denk dat het moeilijk te zeggen is –

Matt FlakeDirecteur

En vanuit een penetratieperspectief is het vroeg met – we – natuurlijk, je kunt kijken op de website, je hebt Bank of America en een paar van die groten daar, maar er is veel ruimte voor Precision om toe te voegen veel deals. En als we het hebben over de pijpleiding, voel ik me echt goed. Als u denkt aan het derde kwartaal, hebben ze ongeveer een financiële instelling van $ 20 miljard en een financiële instelling van $ 100 miljard ondertekend, en we werken aan deals die vergelijkbaar en groter zijn – groter en kleiner in omvang. Dus voel me echt goed over waar we zijn met de pijp, en we proberen uit te voeren in het vierde kwartaal en ook blijven bouwen aan 2020 (onhoorbaar)

Jennifer HarrisFinancieel directeur

Ik zou het gewoon laten zien. Ik denk dat Carl het heeft aangeraakt, maar de enterprise-deals met een vermogen van meer dan $ 50 miljard zijn qua grootte vergelijkbaar met een grote Tier 2 of Tier 1 digitale bankdeal. But I would caution you that like a Tier 1 digital banking deal, as Carl mentioned, they may originally enter into one line of business or one geography. And then expand over time to other lines of business or other geographies in a phase rollout, much like our Tier 1 clients choose phase rollout.

So they may not be a seven-figure ACV from the very beginning, but they certainly will typically grow to that. And then on the 50% growth, that's our early estimates of a combination of just the PrecisionLender organic growth, as well as some impact from cross-sells into our base, and remember, that we'd already signed a partnership with PrecisionLender in May of this year. So we have some traction there, but it's still early.

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, I would just say anecdotally, Carl and I were talking yesterday, and one of the things that we just heard from one of the sales reps at PrecisionLender was that they've already received 5 leads from some folks over on the Q2 platform side of the business, and one of those leads has a contract in front of them. So we're seeing good cross-pollination between those two organizations.

Terry TillmanSunTrust Robinson Humphrey — Analyst

Merci

Matt FlakeChief Executive Officer

Thanks, Terry.

opérateur

And our next question comes from the line of Tom Roderick with Stifel. S'il vous plaît continuer.

Tom RoderickStifel Financial Corp. — Analyst

Hoi. Thanks, and good morning. So I guess Terry took the three good questions on PrecisionLenders. So I'll ask you a one part, one question here on Cloud Lending.

So Matt, curious if you've had any more thoughts about the international opportunity, as you look at Cloud Lending. And then as you layer in the PrecisionLender part of the story, how does that sort of add to the international opportunity?

Matt FlakeChief Executive Officer

Oui Thanks, Tom. So we're continuing to invest in the specific geos that we're in. So Europe and ANZ, very targeted in those areas.

And there's been good momentum in both of those geographies. I actually went over to Europe and met with both teams earlier in October. There's a lot of synergies between the two of them, but they're also very focused on executing on their pipelines. And so we'll bring those teams together.

And in both Europe and Australia. But the opportunities, I think, there's going to be a lot of synergies between the pipe and the relationships, and how we can begin to have conversations with the cloud lending customer on the Precision side and vice versa. So I feel very good about where each team is in the geography and that we're not — there's not really any overlap. It's more we get a lot of leverage out of each one of the teams.

And then the talent of the team is very diverse, and they have different types of relationships. So I think we — Carl and I, both agree that the opportunity, and the timing and the overlap is very nice for us, and we think it's going to continue to generate more wins in the regions.

Tom RoderickStifel Financial Corp. — Analyst

Excellent. Thank you, guys.

Matt FlakeChief Executive Officer

Thanks, Tom.

opérateur

And our next question comes from the line of Peter Heckmann with Davidson. S'il vous plaît continuer. S'il vous plaît continuer.

Peter HeckmannD.A. Davidson – Analist

Goedemorgen. Thanks for taking my question. Can you talk a little bit about — more about how the customers that are — the financial institutions that are not customers of PrecisionLender, how they may be treating this solution? Do they have a homegrown pricing tool? Who would be the competitors in this space? And then kind of a linked question is, it appeared from the website that PrecisionLender had a strong historical relationship with nCino. And I'm curious about how that might evolve post acquisition?

Matt FlakeChief Executive Officer

Oui So Carl why don't you take those?

Carl RydenExecutive Vice President and General Manager of PrecisionLender

Oui So the the first question. In terms of customers who aren't PrecisionLender competitors, our number one thing we disliked even, and it may surprise you, but even at large banks, is a massive excel spreadsheet. At small banks, and typically, at a large bank, it's the massive excel spreadsheet that's been connected to some kind of database at one of the top banks in the world that we're pretty deep in the process with.

They currently have an excel sheet connected to an access database that they use to manage the pricing at a bank, and this is a top 20 bank in the world. And those things are disconnected from all the other systems. So as they roll out a cloud lending, or any other digital transformation projects, sales force dynamics, nCino, any of these things. Stuck in the middle of that entire process is an excel spreadsheet that's cobbled together that doesn't connect to anything.

So being able to connect that end-to-end is really powerful. At the small banks, you end up with a lot of times, the wet finger in the wind, they do nothing. They just kind of match the competition, or hope they match the competition. And so a lot of times, we're selling effectiveness at the small end.

We're selling efficiency and effectiveness at the high end. And, and that works really well, particularly as part of the digital transformation journey and connecting into the larger, larger value chain in the commercial lending. On the relationship with nCino, we've had a long relationship with nCino. We're installed alongside of them at a lot of banks.

We connect really tightly into sales force. So on the CRM side, the dynamics, we've maintained the position at PrecisionLender of being kind of Switzerland, being neutral, in all this. And ultimately, where that comes from is a desire, we're going to solve for our customers. We're going to make the Q2 solutions really great.

We're going to have a great experience for cloud lending and PrecisionLender, we've great experience for nCino and PrecisionLender. We've great experience with sales force and dynamics. And ultimately, this gives us more surface area that kind of become connected with those customers and add value and prove that we can add value and continue to grow those relationships.

Matt FlakeChief Executive Officer

And I'm 100% supportive of that as well. So thanks for the questions, Pete.

Peter HeckmannD.A. Davidson – Analist

Thanks.

opérateur

And your next question comes from the line of Matt Hedberg with RBC Capital Markets. S'il vous plaît continuer.

Dan BergstromRBC Capital Markets — Analyst

Hey, it's Dan Bergstrom for Matt Hedberg. Say, Matt, 2019 has been a really good year for the company transformative year, if you will, expanded TAM capabilities, model evolution, really great traction all around, nice M&A deal here, recently. If you think about your total capabilities now looking into 2020 versus rewinding a year ago at this point, looking into 2019, what gets you most excited here?

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, that's a great question, Dan. I think, if you look at the quarter that we just put up, it really highlights, I think where the opportunity is going, you start with one of the largest credit unions in the North America signed a corporate banking deal with us, and we think that's going to lead, hopefully, to a retail opportunity. We had a record as the companywide cross-sell in the third quarter, which is traditionally a slower quarter, but a lot of that's built up from the client conference that happened a little later in the year. Cloud Lending signed a top 20 financial institution in the world for a small business lending product, creates a lot of opportunity for us.

Q2 Open, we were able to put some color behind the blue-chip, fintech, like Credit Karma, that's rolling out a savings account, and there's a lot of positive things happening on that side of the business. And then PrecisionLender does a $20 billion and $100 billion bank, and we're out talking to a lot more than that in the quarter. So it really sets us up for a nice 2020 to be able for them to offer a solution for both sides of the balance sheet, whether somebody is looking at Digital Banking, onboarding capabilities with our growth products, our corporate banking product is doing really well, we continue to see continued momentum there, we've added value in the commercial banking, lending value chain with cloud and PrecisionLender, excited about the Q2 Open stuff. And then it's — I don't think it's not lost on people, this is nine straight quarters of signing a Tier 1.

And as I always say, that our focus is on signing financial institutions that want to be competitive. But when you're signing nine Tier 1s, three last quarter and one this quarter, it's a barometer for how your products are doing competitively in the market because everybody shows up to those deals. So we're doing very well competitively. The platform continues to evolve.

We're really focused on integration and customer experience in '20. So I think, it lays out, not only for a great 2020, but for the next couple of years, we have a nice little run ahead of us. As long as that we can continue to execute and focus on customers and employees.

Dan BergstromRBC Capital Markets — Analyst

Merci

opérateur

And our next question comes from the line of Joseph Vafi with Canaccord. S'il vous plaît continuer.

Joseph VafiCanaccord Genuity — Analyst

Hey, guys. Goedemorgen. I thought, we just circle back to the core business here. We've talking about PrecisionLender, and maybe talk about the pipeline in the core digital banking business here? I know, Q4 is usually a strong seasonal quarter for you.

So some color there would be helpful.

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, I think I feel good about the Tier 2, Tier 3 and Tier 1 pipelines for Q4, there's a lot of work to be done before the end of the year, a lot of these things naturally push to the holidays. And so we've got to make sure we're focused on driving these deals to a conclusion, but I feel really good about that. I'm paying attention to how much cross-selling we had in the third quarter, and making sure that we didn't empty all of our barrels, but I feel like we've got a good cross-sell opportunity out there. Some of that's the depth of the product offerings that we have.

But we continue to see success on the corporate side of the business, the retail banking piece. We talked about Q2 SMART, the success we're seeing there, the Centrix products are just steady eddy, consistently every quarter, people want to use those products. So just really focused on closing them. I think, we're going to have another solid quarter.

From a bookings perspective, you can look at the backlog, it's gone up significantly. And then also remember, Q4 is always a big quarter for us on renewals and extensions. And so we're putting a lot of energy into that. Taking customers and extend them out and providing more visibility into our revenue numbers.

So I feel really good about the core business for Q4, just got to continue to focus on execution.

Joseph VafiCanaccord Genuity — Analyst

Super bien. Thanks a lot.

opérateur

And your next question comes from the line of Brad Berning with Craig-Hallum. S'il vous plaît continuer.

Brad BerningCraig-Hallum Capital Group LLC — Analyst

I just want to follow up on that conversation just a little bit further. If you could go into talking about kind of the growth rate of more of the pipeline versus the bookings, especially given that banking as a service usually doesn't get into the bookings number, given how the accounting works? And maybe, you can kind of go through each of the core areas. And what you're seeing as far as trends in the pipeline from digital, cloud, Banking as a Service and PrecisionLender?

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, thanks, Brad. I would kind of reiterate the comments I just made, which is as we see the blue chips fintechs that are beginning to materialize. But as they go sign up, and they get in the sandbox, they start working with Q2 Open, they put a lot of energy into the marketing of these new products and then they launch them. And to your point, those bookings aren't always captured in the backlog when we do these deals.

So I think, you're going to continue to see Q2 Open punch above its weight class. On the platform side of the business, the exciting part is, is I think this year, we've signed three or four cloud lending deals with existing platform customers. And so we're really starting to catch our speed on those and cross-sell those deals plus the cloud lending opportunities continue to pop up, not only in North America, but as I mentioned earlier, in Europe and Australia, and those teams are executing very well. The PrecisionLender side, keep in mind, I'm very new to this.

But I have been — whether it was meetings that I had in Europe or meetings that I've had here, or working with the sales team, I'm just — I continue to be impressed by the process that they use, the sophistication for a company of this size. They're well ahead of where we were in the $20 million range on how we looked at deals, forecasted them. So I feel very confident that they're going to execute on this pipeline that's in front of them. And it's our job to put all this together in a consistent story, which we're working hard on, on global branding and messaging, so that we can make sure it's clear to prospects and customers exactly what all of this technology does for them in their transformation.

But the pipeline numbers, the win rates, all those things continue to to improve as we add more products and deliver those. And I think, that's somewhat representative of — you don't sell a lot of products, you don't cross sell a lot of products, if you're not executing. So it's just coming together nicely, but I don't want to get ahead of ourself. We have to execute, and we'll hopefully have some good news to share with you on the February call.

Brad BerningCraig-Hallum Capital Group LLC — Analyst

Thanks, guys.

opérateur

And your next question comes from the line of Brian Peterson with Raymond James. S'il vous plaît continuer.

Brian PetersonRaymond James — Analyst

Hoi. Merci d'avoir répondu à la question. So if I turn back the clock to the analyst day earlier this year, you gave some margin targets for 2020. Clearly, that didn't incorporate PrecisionLender.

But I'm curious, given the cross-sale strength you've seen. Is there any change toward the investment philosophy in the rest of the business, and how we should be thinking about margins next year?

Jennifer HarrisFinancieel directeur

No, I think you're going to continue to see investments across the business, not just in Cloud Lending and PrecisionLender to capitalize on those opportunities. But the core business as well to continue to advance the corporate product, the integration with these new acquisitions, etc. But I think the core business, I still believe was trending very nicely toward kind of where the Street had us next year, which was roughly 10% of where the Street has the revenue. And that's kind of what we talked about at our Analyst Day.

And I think, if you factor in the negative mid to high teens with the PrecisionLender brings, that's bringing you down to where in absolute dollars year over year will be relatively flat on adjusted EBITDA. But I still feel like that the core business, absent the PrecisionLender acquisition, was tracking to kind of where the Street had us.

opérateur

And your next question comes from the line of Brett Huff with Stephens.

Joel HefferStephens Inc. — Analyst

This is Joel Heffer on for Brett. I wanted to get your thoughts on your innovation lead versus competition and building out to complete platform. How do you guys stay ahead of the curve and grow your lead?

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, thanks, Joel. Well, I think anchoring off of Carl's comments earlier about trying to solve our problems — trying to solve the problems for our customers is where we start. We literally had 25 customers in October that were C-level executives with the financial institutions. And it's an event where we share — where we try to get from them where they want to go, the problems they're trying to solve, and then we share where our road maps are, and we align with those.

And then we — as you know, if you look at our financial statements, we put about 18% to 19% of our revenue into R&D, so there's a real commitment to delivering on those. I think, we have aligned our product and dev teams to where they are working in a more focused way on solving specific problems. But it's really a commitment to listening to the customers, and trying to take the problems that they're trying to solve, and using our technology is the way to do it in partnership. We've found that when we go into a room, and think we're the smartest people that it usually means more — we got to reiterate over and over, and so just partnering with our customers to solve their problems.

But also paying attention to what's going on, what's Facebook and Amazon, or what's happening on the outside of the world that they may not be aware of and sharing those and collaborating on those problems. So we got to help our customers compete with whoever they're competing with in their markets. We've got to help — we got to think about things that they may not be thinking about. And then you have to operationalize the software to make sure it's allowing them to become more efficient in how they run their business.

So that's how we take a view on R&D, but it's collaborative, and it's — and there's a lot of energy and effort that goes into it. But I think we have — I think we've proven over the last 15 years that our ability to continue to innovate is — we're highly differentiated. And I think, you see that in the marketplace, whether it's the Tier 1 wins, or the revenue growth, or the success we have on some of the clients that we referenced.

Joel HefferStephens Inc. — Analyst

Great.Thank you.

Matt FlakeChief Executive Officer

Thanks, Joel.

opérateur

And your next question comes from the line of Bob Napoli with William Blair. S'il vous plaît continuer.

Bob NapoliWilliam Blair — Analyst

Merci pour la question. Just on — one more on PrecisionLender? And then maybe a little color around the BaaS business, if you could. What do you expect the long-term metrics to be for PrecisionLender gross margins? And how — what is the growth rate? I mean, obviously, very high-growth rate now. Can it stay at 30%-plus growth rates over the next three to five years? And how is management tied in? Because it was an all-cash deal, how can we be confident that the management that, I think, you've suggested is very critical to this business is committed.

Jennifer HarrisFinancieel directeur

I'll take the first part of that, and then I'll let Matt comment on the management piece of it. But as we told you, in my prepared remarks, the nine months ended September 30, 2019, PrecisionLender posted just north of 70% gross margins. Now there is going to be some investment, as we invest in infrastructure and systems and processes to install these enterprise clients that they're bringing on, and I think, you'll see gross margins here in 2020 dip down below 70%, but I think, they'll still be accretive to the overall company gross margins. And I think, you'll see them returning to 70-plus percent in 2021 forward.

I think the three to five-year time frame on growth, I certainly think that we're still seeing 50-plus percent growth in '20 and '21, but give us some time to kind of bring together their long-term model and our long-term model before I comment on a period out farther past that. But, I certainly expect 50% growth still in 2021 from them.

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, Bob, on the retention piece, I think, one of the things that we talked about was, yes, it was probably $510 million all cash, but the mission alignment is, I think, what means the most to the leadership team and the people at Precision, they were highly focused on accomplishing something. And they had a lot of options in this process that they went through, and they selected Q2, economic was obviously, you had to be there. But I think, where we wanted to go and where they wanted to go aligned. So I would just start by saying that us helping them accomplish their mission of helping financial institutions be more competitive and continue to exist, is a big driver for the leadership team, whether it's Carl, or Ken, or the rest of the folks over there.

But we also — to ensure that we have them, we put together competitive packages with equity. And that divest over a period of time. And from a cash compensation, they're aligned with what people should make, if not a little bit more than that. And they're highly incented to be successful through compensation and — but ultimately, I think what matters to this group of people is, are they able to accomplish what they set out to accomplish and have a good time doing it and enjoying the people that they work with.

And I think, we're in alignment there, and we're going to continue to focus on their ability to fulfill that mission, and it aligns with ours. So it's a win-win for us.

opérateur

And your next question comes from the line of Mayank Tandon with Needham & Company. S'il vous plaît continuer.

Mayank TandonNeedham and Company — Analyst

Merci Goedemorgen, Matt. Thanks for the commentary on Q2 Open. Could you just talk, maybe broadly, about the opportunity on the BaaS side for you? And congrats on the Credit Karma relationship.

But just in that light, how big is the opportunity? When does that start to really show up in terms of the growth contribution? And how do you monetize this vis-à-vis against your core digital banking platform?

Matt FlakeChief Executive Officer

Oui So I'll have Jennifer talk about how it layers in, but the opportunity for us, it continues to evolve. It's dynamic. We feel like we are well out in front of people on the fin — on partnering with fintechs.

We were talking with some brands, but our model of partnering a fintech with the community financial institution to where they can begin to develop against our banking — our core processing platform, in a cloud within two weeks and begin to drive whatever user experience they want, and then, their subscription revenue that comes from the accounts, but there's also participation in interchange and float, which is unique, and it helps the community banks, or credit unions, and it helps the fintechs as well, drive more revenue through their business model. So we think, we have a unique and highly differentiated business model on that space. It's evolving, as I've said, we continue to work our way into, what I consider to be, the premier fintech names in the marketplace. And they've shown scale, they have customers, and they have a real marketing strategy and good funding.

And so we're very targeted there. We believe moving into brands is an opportunity. And then we were recently at the Money20/20 conference, and there were significant conversations with many of the top 50 financial institutions in the world about how they can use our platform as well. So there's a lot of opportunity.

There's a lot of execution ahead of us. But we're bringing in a different type of customer than a community bank or credit union, but we're also helping community financial institutions by partnering them with these fintechs, so that they can participate in some of the games as well. And, Jennifer, do you want to comment on the profile?

Jennifer HarrisFinancieel directeur

Yes, on Credit Karma's deal, just given the size and number of account holders that Credit Karma has. I would expect that their high-yield savings product, utilizing our corporate platform is going to start out similar in size to one of our Tier 2 bank deals. And, not all fintechs are that large with that big of an account base, but we certainly believe that Credit Karma is going to be very typical in size to one of our Tier 2 bank deals.

Mayank TandonNeedham and Company — Analyst

Thanks.

opérateur

And your next question comes from the line of James Faucette with Morgan Stanley. S'il vous plaît continuer.

Unknown speaker

Hey, guys. This is Jonathan on for James. All right, given the Precision under acquisition, is there anything that needs to change in terms of your go-to-market strategy and sales force as it relates to integration? And can you remind us of the cross-sell opportunities there, not only as it relates to current Q2 customers interested in PrecisionLender, but also PrecisionLender customers looking at Q2 offerings?

Matt FlakeChief Executive Officer

Yes, Jonathan, so the go-to market. I think, one of the things when we looked at putting the companies together was PrecisionLender really has a strong enterprise, or what we call, the top 100 banks in the world sales team that's out there. We didn't have that — we didn't have people in that spot. So we'll continue to leverage that organization that they have, and how they're talking to those folks.

And then PrecisionLender and Q2 struck a partnership in May of this year because of our distribution network and $50 billion and below space, and our sales organization, as well as our relationship management organization to be able to cross-sell those products. And so we're going to continue to have the PrecisionLender enterprise team, as well as their community and regional team that sells in partnership with our sales organization. So it fits very nicely. Cloud Lending, there's a little bit of overlap there as well.

But in general, PrecisionLender had not fully built out their sales organization. And that was one of the reasons why it was so logical to partner up with Q2. And from a cross-sell opportunity within PrecisionLender customers, I think, on the community and regional side, the platform, the Q2 platform, whether it's corporate banking or the small business stuff will be a nice fit to add technology that's on the noncredit side — income on the noncredit side of the business for many of our partners, and PrecisionLender has such a great name with these customers that it's a trusted provider. It's vendor consolidation.

It helps them quite a bit. So PrecisionLender will help us on the community and regional side. On the enterprise side of the business, I think, whether it's Cloud Lending or Q2 Open, which may be one degree of separation from the buyer, but there's a relationship in there that we can get to. And I think, you'll see PrecisionLender, in the long run, and ultimately, drag some of these products in to go cross-sell.

I think that's a longer-term deal for us to be able to have, whether it's Cloud or Q2 Open in these opportunities in '20 through PrecisionLender because they're getting them turned on. They're signing the deals, but that is definitely a place that we look at. In the long end, it's going to be an opportunity for us. We've got — we just got a couple of minutes.

So I want to get this last question in.

opérateur

And for your final question comes from the line of Andrew Schmidt with Citi. S'il vous plaît continuer.

Andrew SchmidtCiti — Analyst

Hey, Matt, Jennifer, Carl. Thanks for having me. Quick — first, so on the corporate banking side, you guys have, clearly, had a lot of traction there since you relaunched the product in 2017, I believe. Could you talk about why you're winning deals, and maybe the profile of the banks that you're winning? And then if you dig a little bit more into the linkages between PrecisionLender and the corporate banking product, that would be helpful.

Matt FlakeChief Executive Officer

Oui So let me talk about the corporate banking product, stand-alone, and then I'll have Carl talk about what — how he views some of the synergies on the corporate banking product — how corporate banking partners with PrecisionLender. Just to clarify, we began doing commercial banking with the very first release of our digital banking platform in 2004 and '05. So the platform initially started out with ACH wires and tax payments.

In 2011 and '12, we decided to begin to go deeper into that functionality with broader payment types, information reporting, entitlements engine, and so we made a large push to begin investing in what next-generation corporate banking will look like. And that was really a part of the IPO for us. The funding was to go to really put some wood behind the arrow on that. And, so as we've been developing the product over the last six, seven years, it takes a long time to build these, but the differentiator for us has been that we — our clients are showing technology on mobile phones and tablets, the ability to do wires, tax payments, authorizations.

You can be — the CFO can be on a golf course and approve a wire from his mobile phone. And that is what corporates are looking for as the younger generations begin to be controllers and VPs of finance and CFOs. And so our technology is highly differentiated from a user experience perspective, it's modern, but it also drives deep functionality. And as we've said over time, a lot of the legacy players have been building corporate banking products for 30 years, and there's deep functionality there that is going to take us a while to replace, but we've been methodical in signing a deal, identifying what those features are that we've got to go to replace and building them one at a time.

And that's where you're seeing our success, whether it's a $20 billion bank or $1 billion financial institution, we're driving that. We're one of the top five credit unions in the United States. So it's been — there's been a lot of work, and a lot of time, it takes a lot of time to build these functionalities that takes deep partnerships with customers to solve those problems, and we continue to invest in that heavily. And it's a huge opportunity for us.

And with that, I'm going to hand over to Carl to talk about how you view the PrecisionLender opportunity with Q2's corporate banking suite.

Carl RydenExecutive Vice President and General Manager of PrecisionLender

Well, yes, I'll go quickly on this because we're at the end. But we named the product PrecisionLender, but it really is about relationship banking in total. And it has to be for the economics of banks. I mean, most of the capital in the denominator of the return equation comes from the capital and the credit side.

The majority of the numerator for a profitable relationship at a commercial bank comes from noncredit revenue. So almost two-thirds or better of that numerator will come from noncredit revenue. So to drive noncredit revenue, you have to have a tool that helps you price and structure complete relationships, both loans, deposits, other fee-based business, such as corporate treasury and those sorts of businesses as well. But you also have to have good products and delivery with great user experiences.

And that's where Q2's corporate stuff comes in. And I think, we're seeing a lot of synergy, even there's some things in the pipeline where folks are buying the Q2 corporate product for building their product set and delivery capabilities, and then they're using PrecisionLender to coach their sales team and their bankers to be able to sell that and be able to drive business there. One other piece that layers into this is the data. And so the data of being able, in PrecisionLender we like to say, for a customer like this, with a deal like this, and a relationship like this, at a bank like this, and in an industry like this, here's the things we need to coach that RM to talk to that customer about, the types of business that they would buy, the types of business that they would value.

And being able to look at the data from the Q2 corporate side and blend it with what we see on the opportunity side, on the portfolio side, and PrecisionLender allows us to better coach sales — those bankers in the sales process on driving that cross-sell revenue that doesn't carry with it the capital that really drives the returns of the bank.

Matt FlakeChief Executive Officer

Thanks, Carl, and thanks, everybody, for your time today on the call. We were really able to get all the questions in, and we look forward to seeing you out on the road. In the coming weeks, we're going to be quite at quite a few shows. So get with our Investor Relations.

Thanks, everybody, and welcome to Precision — welcome to PrecisionLender to the Q2 family. Passez une belle journée.

Duration: 63 minutes

Appelez les participants:

Steve CalkDirecteur des relations investisseurs

Matt FlakeChief Executive Officer

Jennifer HarrisFinancieel directeur

Sterling AutyAnalyst

Carl RydenExecutive Vice President and General Manager of PrecisionLender

Terry TillmanSunTrust Robinson Humphrey — Analyst

Tom RoderickStifel Financial Corp. — Analyst

Peter HeckmannD.A. Davidson – Analist

Dan BergstromRBC Capital Markets — Analyst

Joseph VafiCanaccord Genuity — Analyst

Brad BerningCraig-Hallum Capital Group LLC — Analyst

Brian PetersonRaymond James — Analyst

Joel HefferStephens Inc. — Analyst

Bob NapoliWilliam Blair — Analyst

Mayank TandonNeedham and Company — Analyst

Unknown speaker

Andrew SchmidtCiti — Analyst

More QTWO analysis

Tous les appels de revenus pour les transcriptions

This article is a transcript of this conference call produced for The Motley Fool. While we strive for our Foolish Best, there may be errors, omissions, or inaccuracies in this transcript. As with all our articles, The Motley Fool does not assume any responsibility for your use of this content, and we strongly encourage you to do your own research, including listening to the call yourself and reading the company's SEC filings. Please see our Conditions for additional details, including our Obligatory Capitalized Disclaimers of Liability.

Motley Fool Transcribing has no position in any of the stocks mentioned. The Motley Fool owns shares of and recommends Q2 Holdings. Le Motley Fool a une politique de divulgation.

Les points de vue et opinions exprimés dans le présent document sont les points de vue et opinions de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement ceux de Nasdaq, Inc.